Close

Recherche dans le blog

Affinez votre recherche

Vigneron

Appellation

Certification

Millésime

Cépage

Contenant

Couleur

Vendeur

Recherche avancée

primeurs

Vin bio, vin biodynamique et vin naturel acheter du vin bio bien conservé

Vins : comment éviter le « goût de lumière »

Publié le : 07/04/2017 06:34:40
Catégories : La conservation du vin

Vins : comment éviter le « goût de lumière »

Lorsque l’on cherche à acheter le meilleur vin possible, il est nécessaire d’être vigilant sur certaines caractéristiques de conservation. Parmi elles, la lumière tient une place importante. Cette dernière peut, en effet, détériorer les vins blancs, les rosés et les champagnes : c’est ce qu’on appelle le « goût de lumière ». Comment reconnaitre ce défaut pendant une dégustation de vin ? Et comment expliquer ce phénomène ?

Vins : qu’est-ce que le goût de lumière

Ce qu’on appelle le « goût de lumière » concerne les vins blancs, les rosés et plus particulièrement le champagne. Il s’agit d’une anomalie que l’on constate pendant la dégustation de vin : ce dernier semble avoir un arrière-goût de chou-fleur, de chou ou de caoutchouc très désagréable qui rend impossible la consommation de la bouteille. Cet accident existe depuis longtemps en région Champagne, mais semble devenir de plus en plus fréquent depuis ces quinze dernières années. Les chefs de caves et leurs équipes peuvent pourtant, tout au long de la vinification, adopter des règles simples et s’équiper de manière à protéger au mieux leur production.

Goût de Lumière

Les causes du goût de lumière dans les vins

À la suite d’une exposition trop longue à la lumière des champagnes ou des vins blancs et rosés, on note parfois une oxydation qui se manifeste par un léger changement de couleur, par une baisse de l’intensité des goûts fruités et par un phénomène de réduction altérant les caractéristiques organoleptiques des vins. Les vins pétillants sont particulièrement sujets à ce goût de lumière. Si cette anomalie est plus fréquente de nos jours et touche même les meilleurs vins, cela s’explique par la mise en place de nouveaux circuits de distribution, par la détérioration du pouvoir filtrant du verre de la bouteille et par la composition chimique des vins et les nouvelles techniques du traitement de la vigne : une bonne raison de préférer, lors d’une vente de vin, investir dans des vins bios, biodynamiques et naturels.

Les solutions contre le goût de lumière dans les vins et les champagnes

Pour éviter le goût de lumière, les premières précautions sont prises par les vignerons, qui devront choisir méticuleusement la teinte des bouteilles qui contiendront les futurs vins. Pour cela, les teintes vertes et ambrées sont les plus fiables et permettent de filtrer plus efficacement que les flacons transparents. Pourtant, certains vins en ligne disponibles à la vente sont vendus dans des bouteilles translucides. Dans ce cas, les producteurs peuvent utiliser du papier de soie, qui réfléchit efficacement la lumière, à condition de sélectionner des couleurs sombres. D'autres testent des adjuvants qui permettent de bloquer la réaction photochimique qui provoque le goût de lumière, sans toutefois faire l’unanimité dans le monde de la vigne. La solution la plus fiable reste l’attention particulière portée sur l’éclairage des lieux de stockage et de commercialisation. Aujourd’hui, les vignerons, les entrepôts et les cavistes sont en mesure de lutter efficacement contre le goût de lumière dans les vins grâce, notamment, aux ampoules LED commercialisées par la société LEDNER. Ces dernières sont garanties et certifiées « anti goût de lumière » depuis plus de cinq ans. Une bonne solution, donc, pour protéger vos bouteilles de l’oxydation.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Close