le Vin et la biodynamie
Close

Recherche dans le blog

Affinez votre recherche

Vigneron

Appellation

Certification

Millésime

Cépage

Contenant

Couleur

Vendeur

Recherche avancée

primeurs

Vin bio, vin biodynamique et vin naturel acheter du vin bio bien conservé

Les leçons du père de la biodynamie : Rudolph Steiner

Publié le : 21/03/2017 12:43:18
Catégories : Biodynamie et vins biodynamiques

Les leçons du père de la biodynamie : Rudolph Steiner

Rudolph Steiner

 

Rudolph Steiner, né en 1861 en Croatie, partie alors de l’Empire Austro-Hongrois. Il est devenu philosophe, disciple de  Kant et surtout de Goethe après quelques études scientifiques, adepte de la théosophie avant de fonder sa propre philosophie : l’anthroposophie.

Une sagesse de l’homme qu’il va décliner de façon très pratique à toutes les activités humaines : religion, politique, économie, art, éducation (les écoles Steiner), médecine…et bien sûr agriculture.

L’anthroposophie met l’homme en rapport avec l’univers, avec un chemin spirituel qui dépasse la seule matière. Elle va au delà  de la seule technique, souvent destructrice, que l’homme utilise pour  maitriser la nature. Il essaye de retrouver l’essence de la vie et des forces inconnues qui la dirigent dans toutes les activités humaines, L’expérimentation est alors la meilleure des preuves, à défaut d’une théorie qui fait défaut.

Les « mystères manifestés » de la vie selon l’expression de Goethe trouvent alors tout leur sens et ouvrent la voie de la transformation personnelle et sociale seule à même d’améliorer le monde.

 

Les 8 conférences aux agriculteurs

 

1/Première conférence sur la biodynamie

 

La chimie, la perte de l’instinct paysan, le productivisme ne sont pas en adéquation avec la nature, les plantes, la terre. Le cosmos et  l’humain sont oubliés. La géologie n’est pas toujours une matière morte, notamment le calcaire et la silice : le calcaire est en rapport avec les forces de croissance et de la vie reproductive visible, et la silice, soit plus du quart de l’écorce terrestre, est en relation avec toutes les forces invisibles de l’univers : l’argile est un médiateur entre ces 2 forces qui forment ainsi une tripartition, concept omniprésent dans l’œuvre de Steiner.

La leçon s’applique à l’agriculture biologique,  au vigneron et à la viticulture biologique et en biodynamie, à la vinification et au vin bio et biodynamique

 

2/Deuxième conférence sur la biodynamie

 

Le rôle de la silice et du calcium entre la terre et les forces de l’univers est essentiel.

L’exploitation agricole est un organisme qui doit être autonome en produisant sur son sol tout ce dont elle a besoin. L’animal joue un rôle important dans cet équilibre en produisant un fumier qui va rendre à la terre ce qui l‘a nourri.

Par ailleurs la germination est un moment clé de l’influence des forces cosmiques, où le chaos va déterminer le futur de la plante. La dynamisation biodynamique va mieux reconnecter la plante avec ces forces et favoriser sa pleine vitalité.

L’agriculture biologique, le vigneron et la viticulture biologique et en biodynamie pour la vinification du vin bio et biodynamique  sont concernés.

 

 

3/ Troisième conférence sur la biodynamie

 

Utilisant sa formation scientifique, Steiner dans cette conférence donne aux atomes principaux (oxygène, hydrogène, azote, carbone, soufre) leur rôle dans la naissance du vivant.

Pour simplifier, quitte à caricaturer en quelques mots la pensée de Steiner : le carbone est la matière de base du monde organique qui reçoit l’empreinte du spirituel dans la matière. Le soufre va le sculpter, l’oxygène lui donner vie et permettre la croissance végétale, l’azote servir de transporteur des forces astrales, et l’hydrogène de médiateur.

La conférence concerne l’agriculture biologique,  le vigneron et la viticulture biologique et en biodynamie, la vinification du vin bio et biodynamique

 

 

4/ Quatrième conférence sur la biodynamie

 

Comment compenser la vie prélevée du sol lors de la récolte ? Les engrais minéraux sont dépourvus de vie. Les engrais doivent donc être organiques, végétaux ou animaux.

La préparation de ces forces de vie est essentielle : les 2 forces (calcaire et silice) ont un rôle clé  sur la fumure : aussi doit-on utiliser 2 préparations l’une active sur la croissance, la bouse de corne, et l’autre sur les forces de vie de l’univers, la silice de corne.

La première (dénommée préparation 500) est constituée de bouse de vache mise dans une corne dans la terre pendant plusieurs mois, puis dynamisée (cf. autre article sur le sujet) La seconde est de la poudre de silice qui bénéficie du même traitement.

La leçon s’applique essentiellement, plus qu’à l’agriculture biologique, au vigneron et à la viticulture biologique et en biodynamie, à la vinification et  au vin bio et biodynamique

 

 

5 / Cinquième conférence sur la biodynamie

 

La préparation du compost est minutieuse et Steiner donne la meilleure recette. Il ajoute 6 autres préparats (502 à  507) à incorporer pour activer toutes les forces du vivant : achillée millefeuille, pour le processus potassium, camomille pour la calcium, ortie pour le fer, écorce de chêne aussi pour le calcium, pissenlit pour le silicium, valériane pour le phosphore.

La conférence, plus qu’à l’agriculture biologique,  s’applique au vigneron et à la viticulture biologique et en biodynamie, à la vinification et  au vin bio et biodynamique

 

 

6/ Sixième conférence sur la biodynamie

 

Les maladies et les parasites de la plante sont liés à l’absence de vie de celle-ci, le reflet d’un déséquilibre dans son environnement.

La vie dépend des 2 grandes influences complémentaires  vues plus haut, les forces de croissance stimulées par la lune, notamment en présence d’eau et de structuration et de fructification liées aux forces lointaines (Mars, Jupiter, Saturne) L’équilibre entre ces 2 influences est essentiel : lune forte, trop d’eau alors les champignons et parasites s’installent.

Il faut aussi limiter les forces de croissance soit en stimulant les forces cosmiques de limitation soit en consommant les forces de croissance excédentaires, par exemple avec des tisanes de prêle. La lutte chimique conduit à l’échec sur le long terme.

Cette sixième conférence concerne outre l’agriculture biologique en biodynamie, le vigneron et la viticulture biologique et en biodynamie, et la vinification du vin bio et biodynamique

 

7/ Septième conférence sur la biodynamie

 

L’équilibre énergétique est on l’a vu essentiel et toutes les forces environnementales sont reliées : entre la terre des parcelles, les vergers et les champs, les prairies d’élevage, les arbres et séparations végétales, les insectes, les verres de terre, les oiseaux … au dessus et en dessous de la terre.

La septième leçon s’applique à l’agriculture biologique en biodynamie,  au vigneron et à la viticulture biologique et en biodynamie, à la vinification  du vin bio et biodynamique

 

 

8/ Huitième conférence sur la biodynamie

 

La dernière conférence s’intéresse à l’alimentation celle de l’homme et celle de l’animal.

La digestion déconstruit l’aliment et sépare la substance de l’énergie, qui ont un rôle clé et différent dans la vie du corps : l’aliment doit donc être vivant, c’est-à-dire pas seulement une matière mais aussi de l’énergie,  forces de vie  terrestres et cosmiques.

L’alimentation « terrestre » ingérée par la bouche fournissant énergie à nos muscles, organes (métabolisme) et au cerveau et nerfs (sens) et l’alimentation « cosmique » avec l’air ambiant, notre peau et nos sens qui donne une énergie complémentaire.
L’agriculture est la base de toute vie humaine : elle conditionne la vie physique mais aussi sociale et psychique qui sont interdépendantes. L’équilibre et la vie de la terre sont donc au cœur de la vie humaine, de la santé et de son avenir.

Cette conférence conclusive concerne tous les consommateurs de l’agriculture biologique en biodynamie, les acheteurs et clients des vignerons et de la viticulture biologique et en biodynamie, et  acheteurs de vin bio et biodynamique.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Close