Close

Recherche dans le blog

Affinez votre recherche

Vigneron

Appellation

Certification

Millésime

Cépage

Contenant

Couleur

Vendeur

Recherche avancée

primeurs

Vin bio, vin biodynamique et vin naturel acheter du vin bio bien conservé

Effets secondaires des sulfites dans le vin

Publié le : 05/10/2016 07:12:51
Catégories : Les sulfites et les vins sans sulfites

Effets secondaires des sulfites dans le vin

« Contient des sulfites » ! Avez-vous déjà remarqué cette inscription sur une bouteille de vin que vous vous apprêtiez à déguster? En effet, depuis novembre 2015, la Communauté européenne impose aux producteurs de vins d’inscrire cette note sur les bouteilles de vin qui contiennent plus de 10 milligrammes de soufre par litre de vin. Les États-Unis quant à eux l’ont imposé depuis 1998 pour des vins qui contiennent 10 parties de sulfites par million de parties de vin (soit 0.0001%). De nombreux pays ont mis en place une législation restreignant la forte utilisation des sulfites dans le vin. Malgré ces restrictions, il y a des sulfites dans la quasi-totalité des vins et certains producteurs en rajoutent plus que d’autres.

Pourquoi du sulfite ajouté ?

Sur le marché les sulfites se déclinent sous plusieurs dénominations : soufre, SO2, anhydride sulfureux, dioxyde de soufre, bisulfite de potassium, métabisulfite de potassium, comprimé Capden, conservateur E220 etc. Cependant, dans le monde du vin l’expression ‘sulfite’ désigne couramment le dioxyde de soufre (SO2). Il s’agit d’un additif chimique qui participe à la conservation du vin et à sa protection lors de longs trajets. Les vignerons de toutes les époques ont cherché des solutions pour mieux conserver leur vin. Les Romains, par exemple, utilisaient des plantes aromatiques à cette fin.

L’intolérance aux sulfites

Avec ou sans surdosage, le dioxyde de soufre généralement introduit dans le vin peut déclencher de multiples manifestations d’intolérances : maux de tête, nez qui coule, démangeaisons, troubles de la respiration, problèmes de peau, troubles digestifs, crampes, fatigue etc. Le professeur Jean-François Nicolas, allergologue au CHU de Lyon, précise dans Santé Magazine que cette réaction d’hypersensibilité peut être grave chez certains asthmatiques. Les molécules des sulfites étant légèrement différentes les unes des autres, leurs mécanismes d’interaction avec l’organisme sont probablement légèrement différents eux aussi. Ainsi, un bisulfite peut être plus long à dégrader qu’un sulfite, et donc provoquer des réactions après un délai plus long.

Un million de Français en surdose de sulfites à cause du vin

Selon les derniers recensements réalisés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), plus d’un million de Français sont en surdose de sulfites à cause du vin. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) vient confirmer cela dans un rapport récent selon lequel, en France 3%, des adultes dépassent la dose journalière admissible de sulfites fixée par l’OMS (0,7 mg par kg de poids par jour) « principalement en raison de la consommation de vin » à sulfites ajouté. Ces vins représentent à eux seuls environ 70% des apports en sulfites.

Pour votre santé, optez pour des vins plus naturels !

Pour profiter des bienfaits du vin tout en s’épargnant des méfaits liés aux sulfites, aux métaux lourds et aux résidus de pesticides, certains consommateurs ont décidé se tourner désormais vers des vins plus naturels. Les vins dits naturels sont non seulement issus de cultures biologiques, mais aussi vinifiés naturellement, sans avoir recours aux nombreux additifs chimiques que de nombreux producteurs de vins utilisent. Ces vins contiennent une quantité très faible, voire nulle, de sulfites ajoutés.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Close