Vins du Jura bios et biodynamiques
Close

Recherche dans le blog

Affinez votre recherche

Vigneron

Appellation

Certification

Millésime

Cépage

Contenant

Couleur

Vendeur

Recherche avancée

primeurs

Aucun choix disponible pour ce groupe

Vin bio, vin biodynamique et vin naturel acheter du vin bio bien conservé
Vins du Jura bios et biodynamiques

Vins du Jura bios et biodynamiques Il y a 9 produits.

Origine des vins du Jura

Au VIe siècle av JC, la Séquanie (aujourd’hui Franche Comté) la vigne était cultivée par les Séquanes. Les romains envahissent, au 1er avant JC, la Franche Comté et la Savoie apportant leur savoir-faire en viticulture; ils y restent jusqu’en 534 et sont remplacés par les Burgondes, devenus leurs alliés. Sous les règnes m...

Origine des vins du Jura

Au VIe siècle av JC, la Séquanie (aujourd’hui Franche Comté) la vigne était cultivée par les Séquanes. Les romains envahissent, au 1er avant JC, la Franche Comté et la Savoie apportant leur savoir-faire en viticulture; ils y restent jusqu’en 534 et sont remplacés par les Burgondes, devenus leurs alliés. Sous les règnes mérovingiens, puis carolingiens, les abbayes puis les féodaux développent le vignoble de  Franche Comté dans les endroits les plus reculés. A la fin du XIIIe siècle se développe une politique commerciale qui fera parvenir les vins d’Arbois jusqu’en Belgique. Au XVe siècle la région est rattachée au Saint Empire Germanique, ce qui ouvre de nouvelles portes aux vins du Jura. Après des périodes de guerres au début du XVIIe siècle, avec des destructions importantes, le vignoble mettra de dizaines d’années à retrouver sa prospérité. En 1732, un édit limite la liste des cépages autorisés dans le vignoble et instaure ainsi une véritable politique qualitative. Au XIXe siècle, l’oïdium, le mildiou puis le phylloxera vont ruiner le vignoble, qui sera ensuite replanté avec des portes greffes américains. Aujourd’hui, il reste 1814 hectares, classés en AOC-AOP depuis 1936 produisant des vins originaux de grande qualité, avec de multiples cépages en blanc et en rouge.

Un climat relativement rude

Le Jura connaît un climat tempéré continental avec une influence montagnarde. Les hivers y sont assez froids et parfois même rudes, les printemps et automnes doux et pluvieux et les étés assez chauds. Ces conditions sont parfois particulièrement incommodes à la vigne. Mais la viticulture locale s’est adaptée parfaitement à ce type de climat. Les vendanges sont souvent tardives jusqu’en novembre à cause de la grande variété des cépages, dont certains tardifs. Alors, on utilise des palissades pour éloigner les grappes du sol afin de les protéger de l’humidité qui remonte du sol.

Les vins bio et biodynamiques, une filière porteuse d’espoir au Jura

En dépit de la rudesse du climat jurassien, beaucoup de viticulteurs ont opté pour l’agriculture biologique. Une méthode qui pourtant diminue le rendement. Mais le sacrifice n’est pas vain. Les vins produits sont nettement supérieurs en qualité, en arômes et expriment au mieux la complexité du terroir. Les vins bio et biodynamiques jurassiens sont de plus en plus cités dans les guides d’achat et ils continuent à ravir le public même au-delà des frontières françaises. Le Jura vous offre une très large gamme de vins à vous donner l’embarras du choix, avec des vins d’une grande finesse et originalité.

Détails
Résultats 1 - 9 sur 9.
Résultats 1 - 9 sur 9.
Close